Pin
Send
Share
Send


Le concept matraque vient du mot italien battuta, qui peut être traduit par "Boussole" . La notion est utilisée pour nommer le baguette fine et courte utilisé par le directeur d’un groupe musical, tel qu’une chorale ou un orchestre, pour diriger l’exécution d’une travail .

Habituellement, le directeur utilise le bâton et son des bras et les mains donner des directives aux musiciens. En règle générale, le témoin est pris avec la main droite, en soutenant son base dans la paume puis en fermant les doigts pour le tenir. Le bras tendu, le réalisateur place le témoin à la hauteur de son visage et pointe vers l'intérieur et vers la gauche pour le déplacer.

On peut dire que le bâton fait office de extension du bras du réalisateur. La taille varie en fonction de la texture physique de l'utilisateur. Si le réalisateur a de longs bras, il peut utiliser un bâton avec une certaine extension. Au lieu de cela, si vos bras sont courts, vous pouvez opter pour un bâton plus petit.

Les bâtons sont généralement construits avec bois , graphite ou fibre de verre . Bien qu’ils soient cohérents et aient un certain le poids , sa conception permet au réalisateur de les tenir fermement mais sans trop de force. Précisément, le poids du bâton doit être centralisé à la fin à partir duquel le directeur l’appuie, pour qu’il n’implique aucun effort pour le déplacer légèrement.

Tout cela nous amène au point suivant: le témoin n'est pas nécessaire à 100% pour le poste de directeur; en d'autres termes, si au milieu d'un concert ça casserait et personne ne pourrait trouver un remplaçant, le chef d’orchestre pourrait utiliser ses bras et ses mains, sans que cela ne cause un manque de compréhension de la part de l’orchestre.

Il est important de comprendre que tous les administrateurs ne donnent pas au témoin le même degré d’importance dans leur travail. Bien qu'il existe des règles de base et des concepts que beaucoup apprennent au conservatoire à faire leurs premiers pas dans cette discipline, la voie de la gestion professionnelle est généralement caractérisée par le développement de techniques et des styles propres, qui permettent dans de nombreux cas de reconnaître chaque professionnel simplement en voyant ses mains en mouvement.

Dans les pays où il n’ya pas de formation musicale obligatoire, il est normal que les personnes extérieures à cet art ne comprennent pas le rôle joué par le directeur de orchestre ; Bien qu'ils puissent supposer qu'ils «guident» les musiciens dans leurs interprétations, ils ne ressentent pas l'importance de leur interprétation. Prendre le relais, dans cet environnement, est loin de jouir d'un pouvoir hérité ou immérité: le réalisateur doit gagner la confiance et le respect des musiciens pour les guider vers la meilleure interprétation de leur vie à chaque présentation.

Le travail d’un bon directeur est semblable à celui d’un enseignant: si vous voulez obtenir de bons résultats, vous devez commencer par contacter chaque élève, apprendre leur nom, connaître leurs préoccupations et trouver le meilleur moyen de faire passer ses propres besoins pour que personne ne reste sur le chemin . Porter le témoin implique communiquer Avec plusieurs personnes en même temps, acceptez leurs plaintes, évaluez leurs demandes, tout cela sans perdre de vue l'horizon, où se trouve ce concert qui donnera un sens à un effort de plusieurs semaines, mois ou années.

Par extension à ce sens, le idée de bâton est également utilisé symboliquement en référence à contrôle ou direction de quelque chose . Par exemple: "Je me fiche de ce que vous dites: ici j'ai le témoin", "Si vous voulez demander une avance, je vous suggère de parler à Gomez, qui dirige le témoin", "Le témoin n'a pas l'entraîneur, le capitaine de l'équipe l'a".

Pin
Send
Share
Send